Michaël Schouflikir

Né le 17/02/1973 Michaël Schouflikir se forme dans l’atelier des peintres Jean Michel Alberola et Vincent Bioulès (support /surface) et termine l’Ecole des Beaux-Arts de Paris diplômé avec mention en 1999.
Ascète entré en abstraction, il vit et travaille dans son atelier parisien, cellule au minimalisme fonctionnaliste ramenée à l’essentiel de la trilogie lit-évier-chaise.
Sa pratique se concentre sur de petits formats souvent rectangulaires ou se déploie en volume une sensibilité de peintre attaché à la couleur.
Commençant sa trajectoire par l’apprentissage de l’architecture à L’Ecole Camondo, l’artiste s’intéresse au volume et à la « Machietta » littéralement « la petite tâche ».
Il consacre son oeuvre à la composition d’espaces pour s’opposer dit-il: " à l’illusion d' immédiateté de notre époque."
Au travers de l’assemblage et du collage, Michaël Schouflikir se met en quête d'une réunification de l'espace et du temps - une tentative de rassembler une dispersion, la nôtre. Il recolle les morceaux - avec des choses trouvées, des choses de peu, tâchées, usées, imparfaites, souillées, remisées, perdues afin de rendre ces surfaces sensibles. Fils spirituel de Jean Pougny qui lui offre ses premières émotions et interrogations d’artiste, il cite volontiers Paul Sérusier, Joseph Cornell, Charles Matton, Kurt Schwitters, Nicolas de Staël, Le Bauhaus…

Son travail pas tout à fait secret mais si injustement resté confidentiel apparaît dans des collections aussi éclectiques que remarquables.
Citons pour l’anecdote simplement Woody Allen, Sir Jonathan Ive, le bras droit de Steeve Jobs pour sa villa de Muholland Drive ou le couturier Anglais Sir Paul Smith qui lui trouve une place dans son bureau londonien.


Nous contacter pour prendre rendez-vous et consulter les oeuvres.